1 avril 2012

Abraham Hanibal, un Ethiopien à Tallinn

La maison du commandant à Tallinn
Au coin des rues Toompea et Komandandi siège une maison d'apparence anodine la maison du Commandant. Construite en 1690 à côté de la porte principale du château de Toompea elle abrita de  1742 à 1752 un personnage tout particulier, Abraham Hanibal (1696 - 1781). D'origine éthiopienne, il est l'arrière-grand-père maternel du poète russe Alexandre Pouchkine.


Qui est Abraham Hanibal?
Abraham Hanibal
Fils d'un prince africain, il est capturé en 1703 par des esclavagistes et acheté clandestinement à Istanbul pour la compte de Pierre le Grand (Pierre Ier). Bien que la mode fut d'avoir des enfants noirs à la cour des monarques européens, Pierre a un tout autre but. Les noirs étant alors considérés comme non civilisés il veut montrer qu'ils sont aussi doués pour les arts et sciences que tout autre blanc.

Il est envoyé à Paris en 1717 et entre en  1720 à l'école d'artillerie de La Fère où il obtient le brevet d'ingénieur du roi. Il combat dans les armées de Louis XV et devient capitaine. Son éducation achevée, il rentre en Russie en 1722. Il redevient le secrétaire personnel de Pierre Ier (son parrain) et supervise les chantiers de forteresses militaires. A la mort de Pierre le Grand en 1725 il est exilé en Sibérie puis gracié en 1730. Il devient un personnage important grâce à ses qualités en tant qu'ingénieur militaire à la cour d'Elisabeth Iere.

Arrivée à Tallinn
En 1742 il est élevée au grade de major-général et devient gouverneur de Reval (l'actuelle Tallinn). Avec sa seconde épouse, Christina Regina Siöberg, qu'il épouse à Reval, ils auront 10 enfants. L'un de ses fils, Osip (né dans cette maison à Tallinn), est le grand père maternel du poète russe Alexandre Pouchkine (1799-1837). La fille d'Osip, Nadiejda Ossipovna Hanibal est la mère du poète.

Pouchkine dépeint son ancêtre dans ce qui est considéré comme le premier roman historique russe, Le Nègre de Pierre le Grand (inachevé - 1827).

1 commentaires > Laisser un commentaire :

Gilles a dit…

Il semblerait plutôt aujourd'hui qu'il soit le fils d'un prince camerounais.

A noter qu'il a été baptisé à Vilnius dans la religion orthodoxe, avec Pierre le Grand comme parrain, d'où son nom chrétien complet : Piotr Petrovitch Hanibal. Sur la plaque apposée sur la façade de l'église Saint-Paraskeva où a eu lieu ce baptême il y a une erreur, car il est indiqué qu'il est le grand-père de Pouchkine. Or, il est bien son arrière-grand-père maternel.

Publier un commentaire