21 février 2010

Visiter l'Estonie: le Lac Peispi, Tartu et le sud-est

La première partie de "Visiter l'Estonie" nous a amené vers l'est de Tallinn, du côté du parc de Lahemaa.

Aujourd'hui, nous continuerons plus à l'est, jusqu'à Narva, avant de partir vers le sud et le lac Peipsi (parfois appelé Peipus?!) et de finir ce trajet au sommet de l'Estonie et des pays baltes, sur le Suur Munamägi (la grande montagne de l'œuf).


Agrandir le plan


A et B- En partant de Altja - ou de Rakvere, plus pratique pour trouver un logement et où vous pourrez visiter le château - reprenez la route de St Petersbourg en direction de Narva.

C- Avant Narva, faites un petit détour vers Valaste, des chutes d'eau plus hautes que celles de Jägala mais celles-ci ont été creusées, elles ne sont donc pas naturelles. Elles sont néanmoins assez impressionnantes, notamment la structure qui a été mise en place pour les observer...
D- Narva: la vieille ville a été complètement détruite durant les bombardements de la seconde guerre mondiale. Il ne reste aujourd'hui que le château et son homologue russe de Ivangorod qui lui fait face de l'autre côté de la rivière Narva..

E- Depuis Narva, faites demi-tour en direction de Tallinn, passez Sillamäe - ancienne zone interdite soviétique, spécialisée dans l'enrichissement d'uranium - et prenez au sud, vers Kuremäe. Le cimetière est sacré et est un lieu de rassemblement à l'occasion des fêtes orthodoxes. Au 16è siècle, la Vierge Marie y aurait fait son apparition au pied d'un vieux chêne. Mais le point d'intérêt est avant tout le couvent de Pühtitsa.

F et G- En poursuivant au sud, en direction de Tartu, vous longerez le lac Peipsi. C'est le plus grand lac d'Estonie et le 5è plus grand d'Europe qui constitue une frontière naturelle avec la Russie. Durant votre chemin, vous traverserez des villages particuliers, tels Mustvee, Kasepää ou encore Kallaste. Ces villages, souvent constitués d'une seule rue (les villages-rues) sont en quelque sorte, une deuxième Russie, celle des Vieux Croyants. Ceux-ci ont fui la Russie où ils étaient persécutés suite à diverses réformes de l'église orthodoxe russe au 17è siècle. Ce schisme est connu sous le nom de Raskol.

Des trains pas comme les autres Baltique ExpressCette communauté est présentée dans l'épisode Baltique Express de la série "Des trains pas comme les autres"







H- Vous arrivez ensuite à Alatskivi. Le manoir/château (mõis/loss) est indiqué. Il date du 19è siècle et n'est plus en excellent état mais son architecture est très originale.

I- Tartu: la seconde ville du pays est chargée d'histoire et de symbolisme. Elle est l'âme de l'Estonie. Célèbre pour son université fondée par les Suèdois en 1632, la ville fut le berceau de l'éveil national au 19è siècle.
A ne pas manquer: l'université et la place Raekoja (place de l'Hotel de ville) où vous remarquerez au n°8 une maison penchée. Construite sur un sol instable, elle s'est affaissée. Suivez les indications vers la colline de Toomemägi où se trouvent le château et les ruines de la cathédrale gothique érigée par les Chevaliers Teutoniques au 13è siècle.

J-Après une bonne nuit à Tartu, reprenez la route vers le sud-est (direction Põlva) et les supebes affleurements de Taevaskoja. Ce lieu isolé donne l'occasion d'une belle ballade (balisée) pour approcher les différents sites.

K- A partir d'ici, une carte détaillée vous sera utile pour trouver Piusa, accessible par des routes non goudronnées. Mais cet endroit vaut absolument un détour! Il s'agit d'une ancienne mine de silice qui abrite des galeries longues de 20km. Le gisement a été découvert en 1920 par Hendrik Bekker puis exploité en 1922. En 1985, la production annuelle était de 28 000 tonnes. Les mines furent fermées en 2006 suite à un danger d'effondrement des colonnes (on en voit d'ailleurs la trace sur le chemin de 1,4km qui serpente dans la forêt) et réouvertes en 2008. Plus d'informations sur http://www.piusamaa.ee.


L- Vous êtes ici dans une région peuplée par la communauté Seto (le Setomaa). Vous pourrez observer quelques-unes de leurs coutumes et costumes traditionnels dans le petit musée d'Obinitsa
M- Prenez à travers la forêt et suivez Vastseliina pour arriver aux ruines du château Teutonique qui domine la vallée de la rivière Puisa.

N- Vous vous dirigerez ensuite vers Haanja. Ici se trouve le Suur Munamägi, le sommet le plus élevé des pays Baltes et donc d'Estonie qui "culmine" à 317 mètres. Un chemin conduit au sommet où siège une tour d'observation qui offre un panorama superbe de plus de 80 km. 

O- A Rõuge, dans la vallée du Rossignol, vous pourrez vous baigner dans un des 7 lacs de la vallée, et notamment le Suurjärv (grand lac), le plus profond d'Estonie.

P- A Urvaste, un signe au bord de la route vous indique un chêne. Allez y faire un tour. Son nom est Tamme-lauri et c'est le plus gros chêne du pays! Sa circonférence est de 8,2 mètres et l'arbre est âgé de plus de 680 ans.

Q- Poursuivez la route jusqu'au château (ou manoir) de Sangaste; réputé pour être une copie du château de Windsor. Ce manoir en briques rouges de style néogothique construit en 1874 est plutôt original et mérite un détour si vous vous trouvez dans les environs. 

Sinon, filez vers le lac Võrtsjärv et Viljandi... ce qui fera l'objet d'un prochain article...

Pour votre itinéraire, n'oubliez pas vos guides de voyage sur l'Estonie:

Petit Futé, Estonie
petit-fute-estonie





Petit Futé, Pays Baltes 
Petit Futé Pays Baltes

Guide Vert Michelin - Pays Baltes
Guide Michelin Pays Baltes

Guide Vert - Weekend à Tallinn
Guide Michelin Weekend à Tallinn

3 commentaires > Laisser un commentaire :

Elisa a dit…

Cou cou et bonne soirée
Elisa, Argentine

Eric a dit…

Tres bonne selection. Je rajouterai les mines de schisme bitumineux a Kohtla Jarve http://www.kaevanduspark.ee/eng/index.htm

Europe a dit…

Bonjour,
Merci pour ce très beau blog sur l'Estonie.
C'est un magnifique pays avec des gens formidables.
Je vous invite à voir d'autres photos de l'Estonie (plusieurs villes et lieux) sur mon blog : http://www.tourdeurope2008.blogspot.com

A bientôt et bonne continuation.
Encore bravo pour le blog.
Amitiés.
Stéphane (Monaco)

Enregistrer un commentaire