29 janvier 2009

Fin de la Contribution de l’Etat au 2e Pilier du Système de Retraite ?


Plusieurs membres du Reform Party ont confirmé que l’idée de stopper les paiements vers le deuxième pilier du système de retraite estonien était à l’étude afin d’économiser quelques milliards de couronnes en vue de la course à l’euro.

Actuellement le système de retraite est le suivant :
- un premier pilier obligatoire pour tous
- un second pilier où l’employé paie 2% de son salaire auquel l’Etat y ajoute 4% chaque mois. Une fois entré dans le second pilier, plus de possibilité d’en sortir.
- Un dernier pilier volontaire constituant un investissement supplémentaire.

L’idée est d’arrêter de payer les 4% vers le 2e pilier au moins un an afin d’économiser 2,4 milliards d’EEK (environ 153 millions d’€). Jürgen Ligi, membre du Reform Party a confirmé que cette idée était dans les tiroirs : « je n’encourage pas le changement du système mais diminuer temporairement les paiements n’est peut être pas une si mauvaise idée quand le but final est d’accéder à l’euro ».

Encore une fois, cette idée va principalement toucher les retraités et futur-retraités les plus pauvres. Si ce changement unilatéral intervient il faudra alors accorder à tous les cotisants du second pilier une possibilité de sortie. Dans ce cas, le cotisant devrait récupérer les sommes investies jusque là et les investir où bon lui semble.

Un contrat est un contrat, si une modification intervient en cours de route, il est résilié ou modifié par accord mutuel. L’Etat est censé agir pour l’intérêt général sur le long terme. Cette décision n’a pour objectif que l’accession à l’euro, bref du très court terme.

0 commentaires > Laisser un commentaire :

Publier un commentaire