13 août 2009

Les Estoniens se ratent dans les préparatifs du match contre le Brésil


Le football n’est pas le sport favori des Estoniens, plusieurs indices laissant clairement percevoir une certaine méconnaissance et indifférence vis-à-vis du ballon rond, alors que les Baltes accueillent demain la grande Seleção.

Ronaldinho en Une du magazine officiel du match

La fédération estonienne a commis une première bourde dans les préparatifs liés à ce match de gala, commémorant son centième anniversaire.
Essayant d’anticiper la sélection de Dunga, l’entraîneur brésilien, Ronaldinho avait été choisi pour représenter les auriverdes en couverture du magazine officiel de la rencontre.
L’attaquant du Milan AC n’étant finalement pas du voyage, la photo a été changée en urgence pour mettre Kaká, la star absolue en l’absence de l’ancien Parisien.
Le néo-madrilène se retrouve aux côtés du défenseur Ragnar Klavan, l’un des plus célèbres footballeurs estoniens, qui évolue aux Pays-Bas, à l’AZ Alkmaar.

Qui est ce César, numéro 2 brésilien ?

A l’intérieur du magazine, d’autres erreurs se sont glissées dans les compositions d’équipe.
La bourde la plus étonnante est ce numéro 2 de la formation brésilienne, attribué à un certain César, alors qu’aucun joueur dénommé de la sorte ne fait partie de la Seleção.

Autre faute, Maicon est disposé en tant que latéral gauche, avec le numéro 3, alors qu’il était hier soir de l’autre côté de la défense auriverde, avec le numéro 2 (on le savait avant le match).

Mais, les Estoniens ne sont pas en reste.
Pour garder les cages baltes, Mart Poom est annoncé, alors qu’il a pris sa retraite lors du dernier match amical de son pays contre le Portugal, en juin dernier!

L’équipe estonienne s’entraîne dans l’indifférence

Des détails qui démontrent le peu d’attention accordée au football en Estonie, qui privilégie le basket-ball et les sports d’hiver.
Même l’équipe locale ne déchaîne pas les foules, alors qu’elle s’apprête à disputer l’un des matchs les plus prestigieux de son histoire.
Lorsque les joueurs baltes sont entrés dans la LeCoq Arena de Tallinn pour s’entraîner, après la sélection brésilienne, les spectateurs avaient déjà quasiment tous déserté l’endroit.
Seuls quelques-uns sont restés, pour continuer à bronzer dans les tribunes baignées de soleil.

Source: Sambafoot (fautes d'orthographe corrigées...)

et sur le terrain...

ce ne fut pas vraiment une partie de plaisir et le combat fut terrible alors qu'il ne s'agissait que d'un match amical. De nombreux joueurs brésiliens (Kaka, Fabiano...) relayés par les médias ont fait part d'un engagement trop important du côté estonien.

1 commentaires > Laisser un commentaire :

steph a dit…

peut-etre parlaient-ils de Paulo Cesar qui est un lateral mais ca fait 7 ans qu'il n'a pas joué en selection...il joue à Toulouse :) Ou alors c'est le Cesar de Julio Cesar (gardien) qui s'est echappé.

Publier un commentaire