11 janvier 2011

Se chauffer en brûlant ses vieilles couronnes?

L'euro est arrivé en Estonie le 1er Janvier 2011 et il se porte plutôt bien. Après moins de deux semaines d'utilisation, le 17e euro-membre, le 3e pays ex-communiste à "embrasser" la monnaie unique (après la Slovénie en 2007 et la Slovaquie en 2009), les transactions en euro dépassent celles en couronne.

«Lundi à midi, il y a eu 255 millions d’euros en circulation en Estonie, et une somme légèrement inférieure en couronnes, équivalant à 250 millions d’euros», a précisé mardi le porte-parole de la banque centrale, Viljar Raask. Les deux monnaies sont en circulation parallèle jusqu'à Vendredi à minuit. Ce délais dépassé, il faudra se rendre à la banque pour échanger ses vieilles couronnes.

Mais que vont devenir toutes ces pièces et billets? ...


Le métal des pièces servira à frapper les pièces d’euros estoniennes, actuellement confectionnées en Finlande, ou sera vendu à d’autres pays.

Quant aux billets, il s'est dit sur Le Matin (Suisse), Le Figaro, Montreal Gazette et d'autres sites (ainsi que l'AFP) que ceux-ci auraient été sauvagement découpés en morceaux puis comprimés pour servir de combustible à la centrale d’Iru, servant à chauffer Lasnamäe et d'autres quartiers centraux de Tallinn et de Maardu.

Cependant, une source estonienne (http://www.e24.ee/?id=370438) vient contredire ces possibles rumeurs.

L'article précise que rien n'est encore fait. C'est une option à l'étude a déclaré Viljar Rääsk responsable des relations publiques de la Banque d'Estonie.

Par ailleurs, le porte-parole de la centrale d'Iru, Marina Bachmann, tient à tirer un trait sur cette "information" en expliquant clairement que la "centrale d'Iru fonctionne au gaz naturel et qu'elle ne peut donc brûler des billets".

Brûler les couronnes est pour le moment seulement une possibilité. Le plus simple serait cependant de les stocker dans une décharge publiques où ils seraient traités conformément aux exigences environnementales.

4 commentaires > Laisser un commentaire :

Anonyme a dit…

en effet ca contredis carrement ce que j'ai lu dans le matin.ch..

merci pour cette precision ;)

greg

Gilles a dit…

Le Figaro cite pourtant "un responsable de la banque centrale d'Estonie, Rait Roosve", alors, qui croire ?

Il est vrai que les medias n'allaient pas laisser passer une telle (non) information aussi sensationnelle .....

Remo a dit…

C'est pas pour enquiquiner le maître des lieux, mais il y a tout de même une énormité dans ton propos. La Slovénie pas plus que la Slovaquie n'ont jamais été Soviétiques. L'Estonie est donc bien la première RSS à adopter l'euro. Qu'on se le dise :-)!

Estonie Tallinn a dit…

oups!! merci d'avoir remarqué cette bévue. Il fallait lire 'ex communiste', je corrige!!!

Enregistrer un commentaire