12 janvier 2010

France-Estonie, les liens

Dans une interview accordée à Nouvelle-Europe en Juin 2008, l'Ambassadeur d'Estonie en France, Margus Rava, mettait en évidence le fait que des relations s'étaient déjà créées entre les deux pays bien avant l'indépendance de l'Estonie.

Ainsi, la reconnaissance par la France (qui fut parmi les premiers pays à renouer des contacts diplomatiques avec l'Estonie) du nouveau statut de la récente république estonienne en Août 1991 s'inscrit dans la continuité d'un historique de liens tissés par quelques personnages durant le 20è siècle.

Dans la rubrique "contacts franco-estoniens" de l'association France-Estonie, vous retrouverez une série d'articles évoquant quelques-uns de ces noms.


De Jean Cathala, au "patriote estonien oublié" Louis Villecourt, en passant par le prêtre Charles Bourgeois ou encore le voyage de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir en Estonie soviétique, ces articles précis et détaillés nous permettent de comprendre les liens qui ont uni nos deux pays tout au long du 20e siècle et de trouver quelques similarités entre nos deux peuples - aujourd'hui peut être un peu désuètes - mais que Jean Cathala (*mais aussi Johannes Semper à qui il fait allusion pour son ouvrage intitulé "Prantsuse vaim" ou "L'esprit français", publié en 1934) avait à l'époque bien relevé:

"Ce n'est pas une des moindres curiosités de l'âme estonienne que les subtiles familiarités par où elle s'apparente à la nôtre. Même goût de l'ironie et même refus de s'en laisser accroire, même individualisme conscient, même culte du bon sens, même passion de la liberté -les rares auteurs français qui ont effleuré l'Estonie l'ont noté et un des meilleurs écrivains de là-bas y a consacré une étude pénétrante*. Il n'est peut-être pas, dans ce coin d'Europe, de peuple plus proche de nous comprendre que cette petite communauté humaine, qui, historiquement, politiquement et par son âme même, gravite sous un autre pôle"

Jean Cathala,
Portrait de l'Estonie

6 commentaires > Laisser un commentaire :

Gilles a dit…

Quand allez-vous écrire "Les Français dans l'histoire de l'Estonie"? (NB: vous ne me feriez pas ombrage, car je n'ai pas l'intention d'aller si haut ...... Dans l'immédiat, je me contenterai d'une réinstallation en Lettonie)

Bien cordialement

Français en Estonie a dit…

malheureusement, ce n'est pas dans mes projets actuels... peut être pour la retraite ;)

Marianne a dit…

Bonne idée ,Gilles , mais effectivement ,il faut avoir du temps pour faire de bonnes recherches , sans doute être à la retraite comme le dit Guillaume !
Peut-être le fera -t-il à ce moment là ,mais on ne sera plus là pour le lire , hélas !
Si j'ai bien compris ,vous vous installez bientôt à Riga . Sans doute un autre livre à venir : "Les Français dans l'Histoire de la Lettonie "?
Bonne installation , alors ,et à bientôt ,via votre blog !
Bien cordialement

Français en Estonie a dit…

à propos de temps, tu vas bientôt en avoir... pourquoi tu ne t'y mettrais pas? :)

marianne a dit…

C'est sûr , cela m'intéresserait , mais le problème est que d'une part je n'ai pas vécu en Estonie ,je ne parle pas estonien , et que d'autre part , je ne suis pas sur place , ce qui est ,je pense ,plus pratique pour faire des recherches ...je pense de toutes façons que c'est ta destinée d'écrire un jour quelque chose sur l'Estonie ou pourquoi pas sur "les Français dans l'Histoire de l'Estonie ".

Gilles a dit…

En tous cas, je ne mets pas de préemption, ni sur le sujet, ni sur le titre !

Une fois installé à Riga (et c'est d'alleurs une des raisons de cette réinstallation), j'ai effectivement l'intention d'écrire "Les Français dans l'histoire de la Lettonie". Mais, comme ce le serait pour l'Estonie, ça va être plus compliqué puisque la Lettonie n'a jamais été un Etat avant 1918.

Enregistrer un commentaire