10 août 2011

L’Estonie, bon élève de S&P

Alors que le débat grandit autour des agences de notation suite à la dégradation de la note américaine qui vient de perdre son « tripe A », l’Estonie n’en a cure puisque le pays vient de voir sa note relevée par la célèbre agence S&P, au cœur des actuelles discussions.

Standard&Poor's a donc hier revu à la hausse la note souveraine de l’Estonie qui progresse de A à AA-. Ceci vient récompenser la politique rigoureuse mise en place avec succès par le petit pays balte il y a quelques années, alors en course pour l’obtention de l’euro.

Alors en proie à une période de forte récession (chute du PIB de 14% en 2009), le gouvernement n’avait pas hésitéà engager de fortes coupes budgétaires qui avaient eu des effets bénéfiques sur les finances publiques mais qui avaient également contribue à une forte hausse du chômage.

Aujourd’hui l’Estonie est le pays européenau sein duquel la baisse du taux de chômage est la plus rapide, passant de 18% en Juin 2010 à 13,8% en Mars 2011, et le taux de croissance le plus fort. Le pays devrait ainsi voir son PIB progresser de 6,3% cette année.

Dans son communiqué, S&P salue "le cadre politique dominé par le consensus, la flexibilité économique, un secteur public transparent et productif, et une gestion budgétaire saine et de solides perspectives de croissance" de l'Estonie.

Et un peu d'humour:
(source: http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/08/27/perte-dun-a-quelles-consequences/ - Martin Vidberg)

0 commentaires > Laisser un commentaire :

Publier un commentaire