4 août 2012

Passages sous les bastion de Tallinn


Tunnels Tallinn













Aout 2012:
Petite mise a jour de cet article sur une des attractions les plus intéressantes de Tallinn (il était temps) suite a une nouvelle visite après le nettoyage du bastion 'Ingeri' sous Harjumägi (la colline derrière Vabaduse Väljak) et le début du nettoyage du bastion Suédois (voir plan ci-dessous), pour le moment bloqué par un manque de fonds et surtout par une araignée protégée.

Il y a 5 ans, l’entrée se faisait par Lindamägi, aujourd'hui tout commence depuis Kiek in de Kök. La visite est uniquement guidee et il faut reserver a l'avance soit par téléphone (+372 644 6686), email ([email protected]) ou simplement sur place.

La description des tunnels ci-dessous n'est plus vraiment conforme à la visite actuelle (vous verrez de vos propres yeux) mais c'est une curiosité de Tallinn a ne pas manquer !

Tarifs
Entrée: 5,80 euros / tarif réduit 3,20 euros / Gratuit avec la Tallinn Card
Plus d'infos ici
fin des souterrains de Tallinn
Vue des tunnels sous les bastions
plan des tunnels
Plan des tunnels

Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas donné suite à notre toute nouvelle série des histoires, légendes et mystères de Tallinn. Un temps pluvieux aujourd'hui me permet d'écrire quelques lignes sur les "dessous" de Tallinn.

"Un escalier de fer, un couloir étroit et obscur, au fond de ce couloir une porte entrouverte, d'où nous parviennent les accords d'une musique qui en ce lieu nous paraît irréelle"... cet extrait de l'introduction d'un célèbre titre du groupe de rap IAM dans les années 90 s'inscrit parfaitement dans le cadre de notre fouille sous l'écorce tallinnoise.

Nous prenons un escalier et il semble que nous pénétrons dans une cave. Ici pas de musique, seul le calme et quelques vestiges sont présents. Le passage n'est pas trop étroit et l'on réalise assez rapidement que ces souterrains n'ont pas été aussi délaissés que cela.

Des couloirs plus larges et aménagés font soudain leur apparition, des machines semblant sorties d'un film de science fiction des années 50, des ossements de lits. Le décor change et subitement la voie est bloquée, la suite est inondée, un frisson nous traverse. Nous faisons demi-tour et ressortons par le bastion suédois.

Mais où étions-nous?
Sous Tallinn et plus exactement dans le mur d'enceinte (le bastion suédois) près de la tour Kiek in de Kök. Dans ce bastion ont été creusés des tunnels au 17e et 18e siècles durant leur construction.

A l'origine de vulgaires entassements de pierres et de déchets, de véritables murs furent érigés dés 1672 avec la construction du bastion suédois et du demi-bastion Ingermanland. Il s'agit de fortifications en forme de pentagone dont le but était de pouvoir tirer sur l'ennemi depuis les deux flancs. Les canons étaient donc alignés en haut du bastion.

Les passages furent construits dans le bastion afin d'abriter à l'origine les soldats, les munitions et l'équipement. Ces tunnels permettaient surtout de se dissimuler afin que l'ennemi ne voit pas l'organisation et les mouvements de soldats.

Les tunnels sont larges, environ 1,5m, et hauts de 2,5-3m mais aussi très résistants puisque leur épaisseur peut aller jusqu'à 4m. La longueur totale des passages n'est pas exactement connue et 380 mètres de couloirs sont ouverts aux visiteurs.

Plus récemment, on a trouvé une autre utlité à ces passages. Au 18e siècle, ils furent déjà utilisés comme entrepôt avant de devenir des abris anti-aériens en 1936. Durant l'occupation soviétique, les tunnels furent aménagés et pourvus en électricité, eau, ventilation et téléphone. Le réseau devint une "cité souterraine"avec des toilettes ou encore des salles de bain. En 1976-77, le mouvement pour la jeunesse Kodulinn nettoya les tunnels avant qu'ils soient de nouveau utilisés comme entrepôt dans les années 1980. Les biens déposés avaient cependant une toute autre valeur puisqu'il s'agissait de sculptures provenant de l'Art Foundation. Le risque croissant de vol les poussa à trouver un autre endroit. Depuis lors, les passages furent laissés vides et fut utilisé comme abri par les personnes sans domicile.

Depuis le 25 Février 2007, les passages sont ouverts au public et des tours guidés sont proposés chaque jour (sauf le Lundi) sur réservation, de 11h à 16h.

1 commentaires > Laisser un commentaire :

marianne a dit…

Ce fut une visite très intéressante , propice à donner des frissons comme tu le fais remarquer , et commme je l'avais déjà dit , notre guide estonienne ,qui parlait fort bien anglais , était passionnée par le sujet et nous a communiqué sa passion !
Un très bon souvenir pour moi !
J'engage tous ceux qui visitent Tallinn à s'aventurer dans ces souterrains pleins de mystères ...

Enregistrer un commentaire