4 février 2011

Un Estonien découvre un trésor et remporte le jackpot

Un Estonien qui venait de découvrir un trésor de plus d’un millier de vieilles pièces d’argent a remis celui-ci au gouvernement. En retour, le gouvernement va lui offrir la coquette somme de 100 000 euros. Une belle prime dans un pays où le salaire moyen atteint à peine à 800€.

Alors, certes, l’honnêteté est récompensée (comme on peut le lire dans la dépêche publiée par l’AFP) mais il faut dire que le gouvernement encourage à être honnête puisqu’en cas dé découverte d’un trésor, une loi estonienne stipule que vous aurez droit à la moitié de sa valeur. Et puis, qu’aurait-il fait de toutes ces pièces ? Ca n’est pas si simple de revendre un trésor de cette ampleur sans se faire remarquer…

Une expertise conduite par les autorités estoniennes a permis d’estimer la valeur du trésor à 198 126 euros. La plupart des pièces ont environ 1000 ans et 80% proviennent d’Allemagne. Le reste vient d’Angleterre, de Suède, du Danemark et de Hongrie. Une pièce en argent semble également venir d’Italie.


Les 1329 pièces et 9 ustensiles en argent étaient cachés dans un pot en argile.

L’identité de cette « honnête » personne n’a pas été rendue publique mais on sait que c’est en creusant dans le champ d’un fermier près de Tallinn qu’il a fait cette découverte le 16 Août dernier.

Trois ans plus tôt, cinq chasseurs de trésor avaient fait une découverte semblable sur la côté ouest de l’île de Saaremaa où ils avaient déniché près de 1000 pièces datant du 17e siècle. Ils avaient reçu la somme de 32 650 euros pour leur découverte.

5 commentaires > Laisser un commentaire :

Marianne a dit…

Waouh ,100 000 euros ,j'aurais bien aimé trouver ce trésor,cela t'aurait aidé à t'installer en Estonie ...

Gilles a dit…

Vu sous l'angle de l'historien, il serait interessant de savoir de quelle epoque datent ses pieces.

Il faut dire toutefois que, entre les commercants de la Hanse et les divers (et nombreux) envahisseurs, les passages d'etrangers devaient etre nombreux.....

Gilles a dit…

J'avais lu trop vite: "La plupart des pièces ont environ 1000 ans et 80% proviennent d’Allemagne".

Etonnant, quand on sait que les premieres implantations allemandes dans la region datent de la mi-XIIe siecle.

Estonie Tallinn a dit…

en lisant l'article de l'AFP cela m'avait également semblé bizarre ("La plupart des pièces vieilles d'un millénaire (80% d'entre elles) viennent d'Allemagne; le reste d'Angleterre, de Suède, du Danemark et de Hongrie") mais après tout, les vikings avaient installé des comptoirs dans la région vers 750.. l'ambre de la région était également connu des Romains bien avant; donc rien de plus normal qu'il y ait eu des échanges avant la création de la Hanse.

Marianne a dit…

Confirmation de ce que tu dis sur les Vikings sur ce site: "Histoire de la Suède"
http://www.sweden.se/fr/Accueil/Style-de-vie/Faits/Histoire-de-la-Suede/

L’époque Viking (800–1050) se caractérise par une forte expansion qui, pour ce qui est de la Suède, a été largement tournée vers l’Est. Longeant les côtes de la Baltique et remontant les fleuves jusqu’au coeur de la Russie actuelle, les Vikings ont lancé depuis la Suède de nombreuses expéditions tenant à la fois du pillage et du commerce. Ils ont poussé jusqu’à la mer Noire et la Caspienne, où ils ont établi des relations commerciales avec Byzance et les royaumes arabes.

Si on trouve en Suède des pierres runiques qui parlent de voyages vers l'Ouest, s'il y a eu pas mal de guerriers suédois dans les raids menés en Angleterre par les Norvégiens, les intérêts des Svear(le Svealand ,pays des Svear) se trouvaient surtout du côté de la Baltique, à l'embouchure des fleuves russes, autour du lac Ladoga (Russie,pas loin de St Petersbourg)... ils y cherchaient notamment des esclaves, de la fourrure.

J'ai trouvé aussi dans Wikipédia quelques éléments intéressants ,mais qui remontent à plus de 1000 ans. Cela indique bien que les Scandinaves commerçaient au moins depuis l'époque romaine ...

Au VIIe siècle,les Arabes perturbent le commerce en Méditerranée. En Europe, cela entraîne le développement de nouvelles voies commerciales vers le nord. Les marchands occidentaux y trouvent des fourrures, du bois, de l'ambre et de l'ivoire et échangent avec les Scandinaves du vin, de l'argent et des armes. Les comptoirs de Birka en Suède, de Hedeby et de Ribe sur les côtes du Jutland se développent.
Les Scandinaves qui acceptent la « prima signatio » (Petit baptême chrétien) sont autorisés à commercer comme par le passé.
Les Scandinaves commerçaient au moins depuis l’époque romaine, ils avaient coutume de s’installer à la belle saison dans des Vicus, ils connaissaient donc parfaitement le reste de l’Europe depuis fort longtemps.

Enregistrer un commentaire