29 novembre 2010

Un Jour en Estonie en Chiffres

Pour célébrer la Journée Mondiale de la Statistique, Statistics Estonia a retracé en chiffres une journée de 2009:

- 43 naissances (21 filles et 22 garçons) pour 44 décès
- 15 mariages et 9 divorces
- 13 émigrants pour 11 immigrants
- 6107 entrées aux musées, 2394 au théâtre et 4715 au cinéma
- 5882 touristes ont passé une nuit en Estonie: 2100 Estoniens pour 3782 étrangers
- 90 255 passagers dans les transports en commun
- 4 accidents de trafic
- 4,7 million d'appels téléphoniques passés ; 600 548 SMS envoyés
- 132 agressions enregistrées dont 65 vols
- 25 feux déclarés

3 commentaires > Laisser un commentaire :

Gilles a dit…

A ce rythme-la (naissance/deces et emigration/immigration), la population estonienne aura disparu dans combien de jours ?

Estonie Tallinn a dit…

Indeed! j'avais publié un article sur ce sujet il y a au moins 1 an; j'essaye de le retrouver..

Remo a dit…

En tous cas après la population lettone et la lituanienne :-) Je plaisante, bien sûr, mais à peine. L'Estonie a en effet réussi à freiner la chute de sa démographie (pour la première fois en 2009, la population estonienne de souche a même augmenté, et la population totale, russophones compris donc a dû baisser, de mémoire, de 400 personnes, contre sensiblement 3 000 en Lettonie et 8 000 en Lituanie ; je cite tout ça de mémoire, les données exactes figurent sur Eurostat). L'indice synthétique de fécondité de l'Estonie, qui a nettement remonté depuis 1998 (1,28) jusqu'à 1,64 en 2009 si je ne m'abuse, est le plus élevé parmi feu les Nouveaux Etats-membres. Enfin, l'émigration est bien plus contenue que dans les deux pays baltes (étant entendu que les données sur les migrations sont toujours sujettes à caution, s'agissant, aussi bien pour les pays émetteurs que pour la plupart des pays récepteurs, de pays membres de l'Union, donc ouverts à la libre circulation des personnes). J'avais vu à une époque des chiffres de la Banque centrale estonienne là-dessus (que notre cher hôte doit pouvoir retrouver): de mémoire, en 2005 et 2006, l'émigration au départ d'Estonie devait représenter quelque chose comme 0,5% de la population totale par an, contre 1,5, voire 2,5% en Lituanie. Ca a baissé ensuite avec le boom de l'économie estonienne, et il est probable que cela ait réaugmenté au cours des 18 derniers mois. Je me souviens qu'un de mes amis qui dispose de filiales dans les trois pays me disait être frappé par la différence entre les Estoniens d'une part, les Lettons et les Lituaniens d'autre part, ces deux derniers peuples ne croyant plus à l'avenir de leur pays et n'attendant que la reprise économique en Grande-Bretagne notamment, mais aussi en Suède (pour l'Irlande, c'est plus mal barré) pour émigrer souvent définitivement. Partagez-vous ce sentiment?

Enregistrer un commentaire