28 mai 2009

Dagens Industri: le lats doit être dévalué

Dagens Industri, le journal économique suédois, écrit aujourd'hui que la nécessité de dévaluer le Lats letton est de plus en plus pressante.

Torbjörn Becker, économiste à la Stockholm School of Economics, explique que "l'alternative à une dévaluation en Lettonie serait d'attendre que les réserves soient vides et que l'économie se trouve dans une impasse. Ce ne serait pas raisonnable".

La Banque Centrale suédoise a ainsi décidé d'emprunter 100 milliards de SEK (environ 9 milliards d'euros) afin de supporter les banques nationales dans le cas où elles auraient besoin d'aide (notamment dans les cas de SEB et Swedbank si les cours en bourse continuent à chuter).

Cela est d'autant plus inquiétant que les banques centrales sont les mieux informées et que l'institution suédoise anticipe peut-être un mouvement dans les pays baltes. En tout cas, c'est une interprétation possible.
Dagens Industri se fait également écho de rumeurs émanant d'un anonyme du ministère des finances et faisant état d'une discussion à propos d'une dévaluation de la part de la banque centrale lettonne. Simple rumeur?

Toujours est-il que le magazine se penche sur les conséquences d'une dévaluation en Lettonie et affirme que cela entrainerait une réaction en chaine incluant l'Estonie et la Lituanie; qui n'auraient alors d'autre choix que de suivre leur voisin afin de rester compétitifs.

DI souligne également le fait que la Suède pourrait aisément supporter le lats et éviter une dévaluation du fait de la taille réduite de l'économie lettone; mais y a-t-il une réelle volonté politique? Une injection urgente est nécessaire et même si la Suède est prête à le faire, c'est le FMI qui aura le dernier mot.

Le Fonds a en effet promis de prêter 7,5 milliards d'euros à la Lettonie, paiement qui a été en partie suspendu depuis que le déficit budgétaire letton est supérieur à ce qui avait été convenu. Si le Parlement letton ne parvient pas à s'entendre sur de nouvelles coupes budgétaires courant Juin, les 1,7 milliards d'euros pourraient alors s'envoler en même temps que le rêve, devenu quelque peu utopique, d'obtenir l'euro dans les prochaines années.

Les Fêtes consulaires de Lyon accueillent l'Estonie


Chaque année, durant les fêtes consulaires, la place Bellecour de Lyon accueille les pays du monde. Vous retrouverez dans le village international les stands des 54 pays participants.

Du 5 au 7 Juin 2009, l'Estonie sera représentée aux fêtes consulaires. Le Consulat d'Estonie à Lyon, l'Ambassade d'Estonie et la Mairie de Lyon vous invitent à découvrir ce pays via un programme riche en écènements:

L’Estonie Exposée
Du samedi 6 juin (12h à 20h) au dimanche 7 juin (12h à 18h)
Tirage le dimanche 7 juin à 17h10.
L'Estonie sera présente sur la Place Bellecour où vous pourrez participer à un quizz et gagner un weekend à Tallinn (séjour à hôtel Telegraaf, en plein coeur de la vieille ville). Les bulletins de participation sont à retirer sur le stand.

L’Estonie Racontée
Jeudi 4 juin à 19H
Chambre de Commerce de Lyon
place de la Bourse, Lyon 2ème
Entrée libre sur réservation : estonie@mfa.ee
Conférence «La formation de la nation estonienne : une approche historique», par Jean-Pierre Minaudier, professeur d’histoire en classes préparatoires littéraires et chargé de cours à l’INALCO, auteur de l’ouvrage « Histoire de l’Estonie et de la nation estonienne ».


L’Estonie en Rock
Gerli Padar / GLIVE
Samedi 6 juin à 19H
sur le podium de la place Bellecour
La célèbre rockstar du Nord, Gerli Padar (soeur de Tanel Padar, gagnant de l'Eurovision en 2001), vient tout spécialement à Lyon avec son groupe GLIVE pour partager 1 heure de musique. Icône du dynamisme de l’Estonie, elle représentait son pays au concours de l’Eurovision 2007.

Plus d’informations :
Consulat d’Estonie à Lyon : Tél : 04 78 57 42 20
Ambassade d’Estonie : www.est-emb.fr / Tél : 01.56.62.22.00
Mairie de Lyon: www.lyon.fr

27 mai 2009

WWF: l'algue "invisible" menace la mer baltique

Dans un rapport paru le 19 Mai 2009 sur son site, le WWF attire l'attention sur une "floraison printanière" sur les côtes de la Baltique.

Cette année, les pays bordant la mer ont subi la plus forte floraison de ces 15 dernières années. Ce phénomène est bien connu des scientifiques mais, puisqu'il se produit de Mars à Mai quand peu de personnes ont envie de mettre les pieds dans l'eau, son impact sur l'environnement est quasiment inconnu et surtout peu discuté en dehors des sphères scientifiques.

Et pourtant, cette floraison est gigantesque: "la quantité d'algues moyenne produite durant le printemps dans la Baltique représente un chargement transporté par un million de camions qui constitueraient une ligne aller-retour allant du Cap Nord à Gibraltar, soit 12 000 km!
Seul l'apparition d'algues bleues-vertes durant l'été peut rivaliser en termes de quantité avec cette floraison.

Les algues mortes et en décomposition se déposent dans les fonds marins où elles consomment l'oxygène alentour. La conséquence est l'apparition de "zones mortes" d'environ 2,5 mètres au-dessus du plancher (lors d'un printemps normal) où l'oxygène est alors inexistant. Ces zones mortes ont une influence néfaste sur la reproduction et le renouvellement des espèces de poissons commerciaux comme le cabillaud ou les poissons plats (pleuronectiformes pour les érudits).
Cela s'ajoute également au cercle vicieux de l'eutrophisation (apport de substances d'origine industrielle dans une eau stagnante qui entraine un déséquilibre biologique résultant notamment d'une baisse de la quantité d'oxygène) en re-rejetant du phosphore depuis les fonds marins. Le phénomène est appelé "internal loading".

Puisque le niveau d'oxygène est déjà faible dans les couches inférieures, des floraisons printanières importantes peuvent empêcher le renouvellement efficace de l'écosystème. L'intensité de ce phénomène est grandement contrôlé par le montant d'azote rejeté dans la mer par l'agriculture, les eaux usagées et la combustion d'énergies fossiles.

Les zones mortes créées par décomposition de ces algues printanières rejettent davantage de phosphore via le phénomène d'internal loading. Le phosphore est également un des facteurs menant à l'apparition des algues d'été. Plus nombreuses, celles-ci ont la (malheureuse) capacité d'enrichir l'eau en azote, refermant ainsi le cercle vicieux!

"Les mécanismes de ce cercle vicieux montrent qu'il est primordial de réduire les rejets de phosphore et d'azote dans la mer Baltique" clame Pauli Merriman, directeur du Programme WWF Baltic Ecoregion.

Les solutions selon lui passent tout d'abord par l'amélioration de l'assainissement des eaux usagées, l'interdiction des phosphates dans les détergents. Résoudre le problème de l'eutrophisation nécessite un changement radical au niveau de la politique agricole européenne. les subventions utilisées afin de promouvoir la production devraient supporter un développement rural responsable, soucieux de son environnement, durable.

Le rapport complet en anglais

26 mai 2009

Mark Raidpere‏: Exposition "Effet Miroir" à Paris


La galerie Michel Rein présente l’exposition "effet miroir"

MARK RAIDPERE, MAJA BAJEVIC, PER BARCLAY, YAEL BARTANA, JIMMIE DURHAM, JEAN-CHARLES HUE, DAN PERJOVSCHI, , ALEJANDRA RIERA, ARTUR ZMIJEWSKI

Le vernissage aura lieu le 30 Mai 2009 de 16h à 21h
L'exposition se déroulera du 30 Mai au 01 Aout 2009.

Effet Miroir
L'état du monde bouleverse la production artistique voire la lecture des oeuvres. Après des années de paillettes et de cynisme, la brutalité et la violence nous entourent en attendant l'embellie humaniste que nous appelons de nos voeux. Nulles images de conflits guerriers, sociaux ou économiques, nulle idée de rédemption sociale. Montrer comment la situation rejaillit, par un "effet miroir", sur la figure de l'artiste (ou la forme de l'oeuvre). Exposition collective, partiale et partielle, les oeuvres présentées sont récentes ou plus anciennes, sans prétention curatoriale, par affinités électives...

Mark Raidpere
est né en 1975 à Tallinn.
A travers son travail photographique et ses vidéos, Mark Raidpere tisse des liens subtils entre des sujets intimes et la déliquescence politique des pays de l'ancienne Union Soviétique. Il a bénéficié d'une deuxième exposition personnelle à la galerie intitulée International en septembre 2008 et a reçu le prix Gilles Dusein en novembre. Il a été lauréat cette année du prix Ars Fennica, le plus important prix artistique des pays baltes. Son exposition monographique à l'Espace Croisé à Roubaix dans le cadre de Lille 3000 est en cours jusqu'au 12 juillet 2009. La série de photographies Io (1997) marque le moment clef de son travail : sa première oeuvre d'analyse personnelle, sous la forme d'auto-portraits en noir et blanc. L'artiste se représente nu, le corps marqué par des traces de brûlure, manifestation d'un questionnement sur son identité.

Plus d'informations:
GALERIE MICHEL REIN
42 rue de Turenne - F-75003 Paris
tel +33 1 42 72 68 13 - fax +33 1 42 72 81 94
galerie@michelrein.com
http://www.michelrein.com
ouvert du mardi au samedi, de 11h à 19h

Restez connectés avec l'Estonie

Vous aurez remarqué quelques nouveautés sur le blog censées amener plus de clarté et de propreté (oui j'aime bien quand c'est propre :D).

Les onglets en haut de page vous donnent accès au site en anglais, au flux RSS et à une partie en construction, le "Navitrolla Shop" ou, selon les possibilités un simple "shop" :o ... à venir donc!

Autre nouveauté: un gadget (appelé Widget) vous permettant de suivre les news sans même avoir besoin de vous rendre sur mon blog. Il vous suffit d'utiliser le code obtenu en cliquant sur "Get this widget", puis sur "Get my widget" et "Get widget" et de l'installer sur votre site (dans le code html/java).

25 mai 2009

Les employeurs attendent le 1er Juillet...

Un nouvel article publié ce matin sur BalticBusinessNews met en avant les conséquences du New Employment Contracts Act sur la courbe actuelle du chômage.
Petit rappel: la nouvelle loi rendra à partir de Juillet les licenciement plus faciles et moins couteux pour les employeurs; ceux-ci n'auront plus à payer la totalité des allocations. Voir également ce billet.

Une nouvelle vague de licenciement est donc attendue en Juillet. Niina Siitam, directrice du département de l'emploi à l'inspection du travail, nous fait également part de ses craintes à la vue de certains chiffres. Ainsi, le nombre de licenciements et de congés forcés a diminué depuis Avril. Le nombre d'amendements aux contrats s'est également accru, notamment pour transformer un plein temps en 1/2 temps.

"En Mars, le nombre d'employés en temps partiel ou en congés forcés était de 10 000 contre 16 000 en Avril", précise Siitam. Dans le même temps, le nombre de demandes d'amendements a reculé de 312 à 220. Mai semble encore suivre cette tendance au ralentissement et Niina Siitam y voit clairement l'approche de la date d'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les contrats.

22 mai 2009

Ilves montre la porte à Ansip

Le Président estonien Toomas Hendrik Ilves a proposé hier la démission du Premier Ministre Andrus Ansip.

Le groupe Social Démocrate soutient que la formation d'une nouvelle coalition entre le Reform Party, l'IRL et le People's Union nécessite un nouveau PM.

Andrus Ansip a commenté la demande du Président et précisé qu'il démissionnerait si la nouvelle coalition présentée ci-dessus se formait. Il a ajouté que s'il était d'accord a priori, aucune loi ne le prévoyait: "il n'y a aucune garantie que la nouvelle coalition se forme. Ainsi, nous pourrions simplement devenir un gouvernement minoritaire"... implicitement, il resterait.

21 mai 2009

Grève nationale en Estonie?

D'après Estonie au Quotidien et le Sydney Morning Herald (?!), la Confédération des syndicats estoniens auraient décidé hier l'organisation d'une grève nationale et de manifestations dans tout le pays afin de demander au Gouvernement de repousser la Nouvelle Loi sur les Contrats de Travail (New Employment Contratcs Act) censée entrer en vigueur le 1er Juillet 2009 d'au moins 6 mois afin de parvenir ) un accord.

Le mouvement de grève doit être confirmé aujourd'hui et aurait lieu le mois prochain.

20 mai 2009

Augmentation des taxes sur les produits pétroliers et le tabac

Et voilà une autre décision impopulaire qui... ne va pas faire de bruit en Estonie.

L'augmentation de 5% des taxes sur les produits pétroliers et le tabac a été décidée hier soir par le Gouvernement afin d'augmenter les revenus de l'Etat et s'inscrit dans la politique de réduction du budget entamée cette année.

Le nouveau taux entrera en vigueur le 1er Juillet 2009 pour le pétrole alors qu'il faudra attendre Janvier 2010 pour le tabac. Faut-il soupçonner des arrangements avec les cigarettiers? Les membres de gouvernement sont-ils de gros fumeurs?

Même si les raisons financières sont évidentes, on peut espérer observer des effets positifs sur la santé publique et l'environnement. Certes 5% est une augmentation qui va passer inaperçu mais sait-on jamais...

Urban Symphony: la symphonie urbaine de Sandra Nurmsalu

Suite aux nombreux commentaires et réactions positives suscités par la 6e place (129 points) du groupe Urban Symphony (apparemment les Français aiment bien chercher "Urban Symphonie"), je me suis dit qu'un petit extra sur ce groupe ne sera pas de trop.

Le groupe s'est formé il y a 2 ans lorsque la chanteuse Sandra Nurmsalu participa à la compétition télévisée "Kaks Takti Ette" récompensant le/la jeune soliste le/la plus populaire. Un groupe était alors nécessaire. Ce fut le point de départ de la marque de fabrique du groupe: associer une musique électronique moderne à des instruments acoustiques.

Le groupe Urban Symphony se compose de 4 charmante estoniennes auxquelles sont venues se greffer spécialement pour l'Eurovision Marilin Kongo et Mirjam Mesak dans les choeurs. Le leader naturel du groupe, la chanteuse et violoniste Sandra Nurmsalu est accompagnée des violoncellistes Johanna Mängel et Mari Möldre et de la violoniste Mann Helstein, toutes extrêmement impliquées dans la musique depuis leur enfance.

Sandra Nurmsalu
Le chanteuse du groupe, âgée de 20 ans, a deux passions: le chant et le violon. Urban Symphonie lui a ainsi donné la possibilité de les combiner. Dix années d'études de violon classique l'ont ramenée aux racines du folklore estonien. Pendant 7 ans, c'est parmi le groupe Pillipiigad qu'elle chanta et joua un peu partout en Estonie mais aussi en Europe. Durant 3 ans, elle fit partie du groupe folk Virre.

Johanna Mängel
Johanna a 18 ans et a étudié le violoncelle pendant 12 années. En-dehors de ces études de musique classique, elle a joué dans de nombreux orchestres locaus et internationaux mais aussi dans des groupes de rock (Aides, Silde-Fifty, Vennaskond). Elle compose, s'intéresse à la mode, au cinéma et rédige des critiques musicales pour divers magazines.

Mari Möldre
La plus jeune de ce groupe a seulement 16 ans. Elle commença à pratiquer le violoncelle à l'âge de 6 ans. Malgré son jeune âge, la musique a toujours été son univers. Hormis son instrument de prédilection, elle chante et joue du piano pour différents évènements. Quant il lui reste un peu de temps après ses études et la musique, elle s'intéresse à l'architecture et le dessin.

Mann Helstein
Mann est joueuse de violon au sein d'Urban Symphony. Elle commença à apprendre à jouer à l'âge de 10 ans. Aujurd'hui âgée de 21 ans, elle a fait partie durant sa carrière de plusieurs orchestres ayant voyagé un peu partout en Europe. Elle fait actuellement des études de management environnemental.

Marilin Kongo
Elle finit 8e de la finale estonienne pour le choix de la chanson représentant le pays lors de l'Eurovision 2006 (Eurolaul) avec son titre "Be 1st". Chanteuse de 22 ans, elle a commencé par la danse qu'elle pratique depuis l'âge de 5 ans. Elle est également engagée dans une multitude de projets musicaux.

Mirjam Mesak
Mirjam avait déjà connu l'Eurovision en 2007 à Helsinki où elle faisait déjà partie du chœur de la chanson de Gerli Padar "Partners in Crime".
Ce nom vous dit quelque chose? En effet, l'Eurovision en Estonie est un peu comme une famille puisque Gerli est la soeur de Tanel Padar, vainqueur de l'E
urovision 2001 en duo avec Dave Benton avec leur titre "Everybody".

Le Titre Rändajad
Le compositeur Sven Lõhmus a également écritle titre "Let's get loud" ayant remporté peu de succès lors du concours de l'Eurovision 2005 organisé à Kiev.

Les paroles de Rändajad

Kõrbekuumuses liiva
Lendab kui jääkülma lund
Öö peagi laotamas tiivad
Rändajaid saatma jääb tuul

See on tee nad rändavad nii päevast päeva
See on tee nad rändavad siis ajast aega
See on tee ta nähtamatu rajana kulgeb
Nende ees ta ootab kui riskida julged

Külmunud hingi vaid saadab
Kuuvalgus varje neist loob
Päikesekiirena sooja
Hommik taas endaga toob

See on tee nad rändavad nii päevast päeva
See on tee nad rändavad siis ajast aega
See on tee ta nähtamatu rajana kulgeb
Nende ees ta ootab kui riskida julged

Nad rändavad nii päevast päeva
Nad rändavad siis ajast aega
Ta nähtamatu rajana kulgeb
Ta ootab kui riskida julged

Üle mägede taevasse kaigub hääl

See on tee nad rändavad nii päevast päeva
See on tee nad rändavad siis ajast aega
See on tee ta nähtamatu rajana kulgeb
Nende ees ta ootab kui riskida julged
See on tee

Traduction en Anglais

The Nomads

In the desert heat, the sand
blows like ice-cold snow
The night soon spreads its wings
Nothing but the wind to escort the nomads

That is the way they wander from one day to the next
That is the way they wander from one life to the next
That is the way it weaves an invisible path
on them, it waits until you are ready to take the risk

It carries only frozen souls
The moonlight makes their shadows
Warmth in a ray of sunlight
is what the morning brings once again

That is the way they wander from one day to the next
That is the way they wander from one life to the next
That is the way it weaves an invisible path
on them, it waits until you are ready to take the risk

They wander from one day to the next
They wander from one life to the next
It weaves an invisible path
It waits until you are ready to take the risk

A voice echoes across the mountains up to the heavens

That is the way they wander from one day to the next
That is the way they wander from one life to the next
That is the way it weaves an invisible path
on them, it waits until you are ready to take the risk
That is the way







19 mai 2009

Que faire lorsque vous arrivez en Estonie?

Vous êtes étudiant ou expatrié et vous comptez vous installez et travailler en Estonie, que devez-vous faire à votre arrivée?

Au royaume de l'E-stonie, il n'y a plus beaucoup de paperasse contrairement à ce que l'on peut connaître en France. Cependant, si vous ne savez pas où aller, cela peut devenir un vrai calvaire! Voici donc un mini-guide des procédures administratives à suivre en Estonie.

SÉJOUR DE MOINS DE 3 MOIS
Si vous êtes originaire de l'Union Européenne et restez pour un séjour de moins de 3 mois en Estonie, votre carte d'identité ou votre passeport suffiront.

Pensez également à vous munir de votre carte européenne d'assurance maladie, à demander en France auprès de la CPAM sur votre compte en ligne Ameli: http://www.ameli.fr/

SÉJOUR DE PLUS DE 3 MOIS
Première chose à faire, vous devez enregistrer votre domicile (et vous-même) afin d'obtenir le précieux permis de résidence/de travail - une belle carte assimilable à une carte d'identité avec une jolie puce électronique.

Pour cela vous pouvez vous renseigner sur l'ex-site du Citizenship and Migration Board dont les activités ont été regroupés avec celles de la Police. Voir sur http://www.politsei.ee/en/teenused/residence-permit/

Pour un permis de résidence pour travailler, vous devrez vous rendre dans un des bureaux de l'immigration avec les documents nécessaires (téléchargeables sur le site). Après avoir rempli toutes ces conditions et vous être acquitté des 23,96€, vous recevrez un email qui vous préviendra que votre carte est prête. La carte sera valide pour une durée de 5 ans, renouvelable.

Si vous comptez vous installer de façon permanente, il est également conseillé de s'inscrire au Registre des Français établis hors de France. Toutes les infos ici


BANQUE
Pensez bien sûr à ouvrir un compte bancaire si vous comptez rester un certain temps. Cela ne vus coûtera qu'une dizaine de minutes et environ 1€ par mois pour une carte de débit standard.

Les banques les plus réputées sont SEBSwedbank ou LHV. Toutes offrent des services des gestion de compte en ligne gratuits.

Vous pouvez également opter pour une banque 100% en ligne qui proposent bien entendu une carte de debit (mastercard) sans contact comme Monese (5 euros offerts des votre premier depot en suivant ce lien). Applications mobiles disponibles sur Appstore et GooglePlay.



VOITURE
Si vous possédez une voiture, vérifiez que votre assurance française est valide en Estonie (ce n'était pas le cas pour Nexx). Sinon vous devrez faire immatriculer votre véhicule en Estonie et trouver une nouvelle assurance.

Pour l'immatriculation: rendez-vous chez Maanteeamet (Ex-ARK) où vous devrez passer un rapide contrôle technique et où l'on vous remettra votre plaque et votre carte grise (verte en Estonie).

Vous devrez ensuite assurer votre véhicule. Des services sont offerts directement sur place. Sinon, Kindlustus Est offre des tarifs comparatifs intéressants.
Adresse: Mustamäe Tee 55, 2e étage
Tel: 677 6441

Pour acheter une voiture, vous pouvez simplement vous rendre dans une des nombreuses concessions ou en ligne sur Auto24

TELEPHONIE
Pour la téléphonie portable et Internet, vous trouverez de nombreux points de vente Elisa, Elion ou Tele2 (dites "Télé kaks") - les leaders sur le marché.


AUTRES INFORMATIONS UTILES:

- Protection Sociale:
Les Français occupés en Estonie relèvent, en principe, obligatoirement du régime estonien de protection sociale. Les Français occupés en Estonie peuvent, s’ils le désirent, adhérer à l’assurance volontaire "expatriés" auprès de la Caisse des Français de l’étranger, qui leur permettra de compléter la protection sociale offerte par le régime estonien. Il convient de préciser qu’une telle adhésion ne dispense pas les intéressés des obligations d’assurance existant localement.

Selon le cas de figure, les Français travaillant en Estonie peuvent aussi être maintenus au régime français de protection sociale, c’est-à-dire détachés dans le cadre des seuls règlements communautaires de sécurité sociale.

- Fiscalité en Estonie:
L'Estonie et la France ont signé un accord éliminant la double imposition. Si vous percevez des revenus en Estonie et que vous y résidez plus de 183 jours pendant l’année, il n'est pas nécessaire de déclarer vos revenus en France. Vous serez imposable en Estonie.

Le prélèvement se fait directement à la source (pas de déclaration de revenus comme en France). Le taux unique d'imposition est de 21%.

Le taux de contributions à l'assurance chômage est de 2,8% payé par l'employé et 1,4% par l'employeur.

Il existe également un taux d'imposition unique des entreprises à 21% qui se fait uniquement sur les profits non réinvestis!

Pour la TVA, il existe deux taux: 20% (standard) et 9% (taux réduit pour les livres, journaux, médicaments, logement)
Estonian Taxes And Tax Structure 2012

Animaux Domestiques:
Si vous possédez un animal domestique et souhaitez l'amener en Estonie, vous devez vous munir de son passeport européen certifiant que votre compagnon a été vacciné contre la rage et qu'il est bien identifié (puce sous la peau ou tatouage).

Permis de conduire:
Le permis de conduire français est reconnu en Estonie. Vous devez être muni de votre carte grise, de votre permis de conduire et de la carte d'assurance du véhicule.

Réglementation appliquée à la conduite et à l’usage des véhicules :
- le seul taux d’alcoolémie autorisé est zéro
- les phares doivent être allumés toute la journée et en toutes saison
- l’assurance au tiers est obligatoire
- les pneus neige sont obligatoires du 1er décembre au 1er mars (tolérés jusqu’au 30 avril).

Pourquoi les Etats baltes ne dévaluent-ils pas?


Le journal économique finlandais Kauppelehti donne son avis bien tranché à ce sujet.

D'après leur article, les Etats baltes ont repoussé la dévaluation de leurs monnaies nationales afin de ne pas affaiblir leur élite, qui serait directement affectée par un tel scénario.

Au lieu de dévaluer afin de surmonter plus facilement la crise actuelle, les gouvernements des 3 pays baltes mettent en place une "dévaluation douce" en faisant d'importante coupes budgétaires. De cette manière, les effets sont redirigés et ce sont les classes les plus pauvres qui souffrent: le taux de chômage augmente à une vitesse vertigineuse, le secteur public est bien entendu touché et avec lui les fonctionnaires, enseignants, policiers, mais aussi les personnes handicapées, les familles nombreuses, les retraités...

"Ces gouvernements affirment qu'ils ne peuvent pas dévaluer car cela aurait un impact négatif pour les investisseurs et l'Union Européenne. La véritable raison est qu'une dévaluation ferait très mal aux personnes ayant emprunté fortement à l'étranger afin de construire des "empires" dans les pays baltes. En d'autres termes, l'élite", précise l'article.

Kauppalehti ajoute qu'à cause de cette exposition bancaire importante, les États baltes présentent un profil bien plus risqué pour la Suède ou la Finlande que l'Islande par exemple.

18 mai 2009

L’Estonie creuse sa tombe avec le New Employment Contracts Act

La loi sur les contrats de travail (New Employment Contracts Act), votée en Décembre dernier, est censée apporter plus de modernité et de flexibilité dans le monde du travail. Accessoirement elle rendra les licenciements plus simples et moins couteux.

La loi doit entrer en vigueur au 1er Juillet 2009 mais ses limites se font déjà sentir. Elle est encore une fois la preuve indiscutable que le Gouvernement a complètement ignoré l'état de crise actuel et n'a pas su l'anticiper.

En effet, une des dispositions porte sur le paiement des indemnités chômage. La loi prévoit qu'à partir du 1er Juillet, les salariés licenciés pour motif économique seront indemnisés par la Caisse d'assurance chômage et non plus exclusivement par l'employeur, qui ne payera plus que le premier mois. Si cela aura pour effet de faciliter ce type de licenciement et d'alléger le portefeuille des entreprises, celui de la Caisse d'Assurance Chômage va au contraire se vider dangereusement.

En effet, plusieurs effets combinés vont conduire à vider les caisses de cette institution.
1/ La hausse du taux de chômage: 11,4% au premier trimestre, très au-delà des estimations les plus pessimistes, donc un nombre plus important d'inscrits.
2/ La loi qui prévoit l'augmentation des indemnités versées dans le cas d'un licenciement pour motif économique. Le taux passera de 50 à 70% pedant les 100 premiers jours puis de 40 à 50%.

Cela signifie que de nombreux employeurs vicieux mais intelligents sont probablement en train d'attendre la date du 1er Juillet pour ne pas avoir à payer la totalité un licenciement économique.

A défaut d'avoir anticipé et/ou d'avoir évalué la crise à sa juste valeur en Décembre 2008, le Gouvernement fait maintenant du bricolage et appose des rustines à cette nouvelle loi.

Les cotisations à l'assurance ont ainsi été réévaluées à 3%, au lieu de 0,9% actuellement. Cette décision prendra effet également au 1er Juillet. La part patronale passe de 0,3% à 1% du salaire de l'employé tandis que la part salariale voit son taux passer de 0,6% à 2%. Le taux limite de 3% fixé par la loi est donc atteint.

Cela ne devrait cependant pas suffir pour équilibrer les caisses de l'assurance chômage qui devra puiser, si les estimations sont encore une fois exactes, près de 2,4 milliards d'EEK (150 millions d'euros) dans ses réserves.

17 mai 2009

Manoirs d'Estonie: le Parc de Lahemaa

Aujourd'hui point d'Eurovision mais quelques mots et photos sur une superbe partie de l'Estonie: le parc de Lahemaa. "Le Pays des Baies" est ainsi nommé en Estonien puisqu'il est composé de ... baies (maritimes mais aussi les fruits)!
Le parc a été fondé en 1971 et constitue un poumon vert à quelques encablures de Tallinn (environ 45 minutes en voiture via la route de St Pétersbourg).

Hormis les curiosités naturelles et le calme offerts par le parc de Lahemaa, vous y trouverez également de nombreux manoirs (mõis), certains charmants, et en plus ou moins bon état.

Commençons par le plus proche de Tallinn, Kolga.

Manoir de Kolga

Ce manoir commandait jadis une des plus grandes propriétés foncières d'Estonie, appartenant depuis le 13e siècle aux moines cisterciens de l'île de Gotland (Suède). ll fut offert en 1581 par Jean III, duc de Finlande, à un aventurier originaire de Caunes-Minervois, Pons Scopérier, dit Pontus de la Gardie, qui l'avait aidé à s'emparer du trône de Suède. C'est de l'époque de la Gardie que date le bâtiment auquel ont été rajoutés des éléments baroques et un majestueux portique néoclassique. L'ensemble est malheureusement assez dégradé aujourd'hui - et cherche d'ailleurs un repreneur.

L'ensemble est toujours assez majestueux mais nécessite une assez profonde restauration afin de lui redonner ses couleurs passées.

Manoir de Palmse

En reprenant la route de St Pétersbourg ou, un peu plus long mais plus agréable, empreintez la route coupant au beau milieu du parc de Lahemaa (pensez à la carte) pour vous rendre à l'un des manoirs les plus célèbres d'Estonie, Palmse.
Installé sur le site d'un ancien monastère cistercien fondé en 1286, ce manoir constituait avec ses dépendances le royaume de la famille Von Der Pahlen. La demeure seigneuriale actuelle fut édifiée à partir de 1730 et a pris son apparence baroque définitve en 1785. La plupart des dépendances datent du milieu du 18e s.
On peut visiter le manoir ainsi que le parc très romantique où serpente un cours d'eau - ne manquez pas la pavillon d'été (à gauche).













Manoir de Sagadi

A quelques kilomètres de là, un peu plus au nord-est siège le manoir de Sagadi.
Ce bel édifice présente une façade centrale de style rococo, achevée en 1753 et remaniée à la fin de ce même siècle par l'ajout de 2 ailes néoclassiques. Rénové et meublé, le manoir se visite.
Ce n'est pas le manoir le plus imposant ni le plus beau (malgré ce que peuvent dire certains guides ou écrivains) mais sa façade rose et son parc plus réduit le rendent plus "humain".













Le Manoir de Vihula
se situe à quelques kilomètres encore une fois seulement mais nous avions pris une autre route vers le bord de mer afin de déjeuner à l'auberge d'Altja.

15 mai 2009

L'Estonie se qualifie pour la finale de l'Eurovision

Les charmantes estoniennes d'Urban Symphony avec leur titre Rändajad auront la chance de participer à la finale de l'Eurovision (demain) après leur qualification obtenue hier soir en terres russes.

Même si ce concours de la chanson est avant tout un spectacle, il n'en reste pas moins un terrain propice aux batailles politiques où de discrets coups de pieds sous la table sont possibles.

Ainsi hier soir, à la fin de la chanson et au moment de remercier le public, la chanteuse lance un "aitäh" (merci en Estonien) suivi d'un "thank you" mais pas de "spasiba"auquel se sont pliés de nombreux autres candidats. Cela ne les aura pas empéché de se qualifier!

Urban Symphony - Rändajad

13 mai 2009

Estimation flash PIB Estonie: -15,6%

-15,6%, c'est la chute du PIB estonien durant ce premier trimestre 2009 comparé à celui de l'an dernier.

La baisse continue depuis 4 trimestres et s'accentue de plus en plus puisque le dernier trimestre 2008 avait vu une chute du PIB de -9,7% (par rapport au dernier trimestre 2007).

Les choses vont-elles empirer? Il semble que nous ne sommes qu'au début d'une longue et pénible crise, non seulement pour l'Estonie, mais pour tous les pays baltes.

L'Estonie va désormais devoir faire face à un ennemi redoutable, la déflation. De nombreux analystes appellent à la dévaluation de la couronne, faisant valoir le fait qu'une dévaluation serait certainement très douloureuse à court terme mais qu'il s'agit d'un choix pour le long terme. La pays retrouverait de la compétitivité et ferait face à la crise plus sereinement, tout en réduisant sa durée.
Dans une vidéo, Bo Christensen, analyste sénior chez Danske Bank, nous explique cela.

Les politiques ont-ils la volonté et l'envie de faire ce choix qui signifierait l'abandon de l'euro - qui selon eux serait le remède miracle à tous les maux du pays?

C'est encore une fois le long terme contre le court terme et le passé a montré que le gouvernement actuel n'était pas capable de voir plus loin que le parking du Riigikogu où était garées leurs belles voitures!

Préparons-nous donc à une période de déflation, à moins que les Lettons en décident autrement et arrêtent de gaspiller l'argent du FMI afin de soutenir leur monnaie qui semble définitivement condamnée.

12 mai 2009

Tallinn revient à ses heures de gloire

Durant les "Old Town Days", Tallinn va revivre sa gloire passée et les rues de la vieille ville vont vivre au rythme des troubadours et s'habiller de couleurs médiévales.

De nombreux évènements musicaux viendront ponctuer cette semaine moyen-âgeuse ainsi que des marchés où vous pourrez vous procurez pour quelques deniers potions magiques et autres objets confectionnés traditionnellement par les forgerons de Saaremaa ou les bûcherons venus de toute l'Estonie pour cette foire.
Quelques liqueurs locales préparés à base de plantes médicinales par les moines gourmets devraient également être en stock.

Le thème de cette année sera l'environnement.

Pour de plus amples informations sur cette foire, consultez la toile: http://www.vanalinnapaevad.ee

11 mai 2009

Tallinn: 900 empoyés pour les transports publics

Tallinn a décidé de recruter pour les transports publics des "tour escorts" qui auront la responsabilité de vendre des tickets, de donner des informations sur le réseau ainsi que d'aider les mères, les personnes âgeés et handicaopées.

A partir de Septembre, la ville va en embaucher 900 ainsi que 34 personnes chargés du nettoyage des tramways et bus et 6 personnes afin de laver les voies (ceux-ci à partir de Juillet).

Cette mesure est censée offrir un emploi et une rémunération temporaires à des centaines de personnes et surtout améliorer la qualité de transport.

Sachant que ces aide de bus vont toucher le salaire minimum - 4350 EEK brut, soit environ 3800 EEK net (243 € par mois, soit moins de 2€ de l'heure)- on peut d'ores et déjà se poser des questions sur la volonté de la ville d'obtenir un vrai service de qualité. Attendons cependant de voir.

29 avril 2009

Talllinn: Café Moskva en faillite


Ni la réduction de 40% sur toutes les boissons mise en place en Janvier dernier (peu de communication avait été faire à ce sujet), ni même la publicité faite sur mon site à propos de cette idée (voir le billet) n'auront suffi.

Café Moskva n'est plus rentable et la procédure de liquidation va débuter. La mise en faillite suivra sous peu. Le café tallinnois doit plus de 1,5 millions d'EEK aux impôts et 211 000 EEK d'intérêts.

Le propriétaire est Letton, Viktors Smirnovs.

28 avril 2009

Kaubamaja: revenus en hausse mais profits en chute libre


Tallinna Kaubamaja AS, qui peut être assimilé au Printemps ou aux Galleries Lafayette en France, a publié aujourd'hui ses comptes audités pour 2008.

Des revenus en hausse de 11% par rapport à 2007 et s'élevant à 6,5 milliards d'EEK (environ 415 millions d'Euros); contre 5,9 milliars d'EEK en 2007.

Cependant, le profit net a considérablement fondu en 2008 à 83,1 millions d'EEK (5,3 millions d'euros) contre 410,8 millions en 2007.

La Bourse de Tallinn a "instantannément et violemment" réagi à cette publication: l'action de Tallinna Kaubamaja AS est stable à 1,9€ à 13h36 heure locale!! ...