1 avril 2014

Erna: les mensonges russes ont la peau dure!

Voici un article que j'ai retrouvé totalement par hasard en fouillant les archives du site et qui reste d’actualité. Les mensonges et la propagande russes n'ont rien de nouveau. Comme le soulignait Goebbels, la vérité est le pire ennemi de l’Etat; il est donc du devoir de chacun de détruire uns à uns les mensonges proférés par Moscou et de rétablir la vérité.

 Sur la photo: le monument sur la colline de Müüksi. Une des 3 plaque est dédiée à l'action du peloton d'Erna dans la baie de Kolga: "Ici, dans la baie de Kolga, a débarqué le groupe Erna durant l'été 1941" (photo Wikipédia car je n'ai pas pu retrouver une photo prise à cet endroit où je me suis pourtant rendu à plusieurs reprises et où l'on a une très belle vue sur la la première baie du parc de Lahemaa).

Article datant d'Aout 2010: 
Voyant que ce "non article" commence à faire plus de bruit que si j'avais réellement rédigé quelque chose d'intéressant, je prends mon courage à deux mains - et un peu (beaucoup finalement) de mon temps - pour écrire quelques lignes sur ce sujet.

Un sujet très sensible car il touche à l'Histoire (avec un grand H), la vraie, et celle révisée, revue à sa sauce par une (ex-)puissance qui nous a habitué depuis longtemps à ce genre de réaction.

Nous aurions cependant pu penser que la présence de Vladimir Poutine (la première fois qu'un Premier Ministre russe se rendait à Katyn) aux côtés du Premier Ministre polonais Donald Tusk lors de la commémoration du 70e anniversaire du massacre de Katyn (Pologne) le 7 Avril 2010 aurait ouvert la voix à une nouvelle orientation et à une remise en question de la politique russe concernant sa vision de l'histoire. Poutine avait en effet prononcé les mots suivants, lourds de sens: "Un crime ne peut être justifié d'aucune manière. Nous sommes tenus de préserver la mémoire du passé. Nous n'avons pas le pouvoir de changer le passé, mais nous pouvons rétablir la vérité et la justice historique". Que nenni!

"Paroles, des paroles, des paroles"; nul besoin de plagier Dalida pour comprendre ce qui s'est passé à Katyn. La Russie n'a en rien changé sa position: tous les opposants à l'Armée Rouge durant la seconde guerre mondiale étaient des nazis... une vision bien réductrice d'un conflit mondial complexe.


Cette vision est d'autant plus ironique que les détracteurs eux-mêmes avaient conclu avant la guerre, le 23 Août 1939, un pacte de non-agression (le fameux Pacte Molotov-Ribbentrop, seulement reconnu en 1992) avec Hitler... autant dire un pacte avec le diable, avec l'ennemi désigné.
Un pacte qui a bien profité à la Russie et qui lui a permis de littéralement dépecer les Pays Baltes et la Pologne avant que la peste brune ne se retourne vers son ancien "partenaire" en Juin 1941.
______________________________________
Mise a jour Avril 2014:
A l'heure ou la Russie vient d'envahir et de s'approprier la Crimée, il est difficile de ne pas réaliser un parallèle avec l'annexion des pays baltes durant la seconde guerre mondiale.

Plus évident, on reconnait dans cette manœuvre de Poutine les mêmes raisons invoquées par Hitler en Septembre 1938 afin de légitimer l'annexion des Sudètes. Hitler déclarait vouloir libérer les Allemands des Sudètes de l'oppression tchécoslovaque. Remplacez Hitler par Poutine, les Sudètes par la Crimée et Allemands par Russes et vous obtiendrez le cocktail explosif actuel.
____________________________________________

Pour contrer les affabulations historiques russes à propos d'Erna (qu'ils qualifient comme à leur habitude de démonstrations nazie), utilisons simplement la logique. Suède, Danemark, Finlande, Lituanie, Estonie, Belgique, Pologne, Pays-Bas, Irlande, Grande-Bretagne... voici une liste non-exhaustive des nations européennes ayant participé à Erna ces dernières années.

Comment ces nations, la plupart ayant combattu le nazisme pendant la seconde guerre mondiale, laisseraient se dérouler un tel évènement s'il était réellement une glorification du nazisme? Comment oseraient-elles même y participer? Ces nations ont envoyé leurs soldats se faire tuer au nom de la liberté pour un pays qui parfois n'était même pas le leur. Pourquoi iraient-elles salir le nom de leurs soldats morts sur le champ de bataille?!

Simplement parce qu'Erna n'a absolument aucun rapport avec le nazisme. Erna était une formation armée finlandaise (portant l'uniforme finlandais et équipés par la Finlande) principalement composée d'engagés estoniens qui ont notamment sauvé la vie à plus de 2000 civils innocents cachés dans les bois de Kautla lors d'une opération de reconnaissance pour l'armée finlandaise loin derrière les lignes russes.


Agrandir le plan

Si le nom "Erna" a été donné par les soldats allemands, le commandant du peloton Erna, le colonel Henn Ants Kurg, s'est toujours fortement opposé à prêter allégeance à Hitler. Il insistait sur le fait qu'Erna n'était pas Allemand mais composé de volontaires estoniens, prêts à coopérer, mais ne désirant pas s'engager auprès des nazis. Après de longues délibérations, les 15 hommes spécialement entrainés et les 52 autres volontaires prêtèrent allégeance à la Finlande le 24 Juillet 1941.

Ce détournement des activités d'Erna n'a rien de nouveau puisque durant l'ère stalinienne, la propagande russe répandait l'information qu'Erna était coupable de meurtres de masse d'activistes politiques soviétiques. Le mythe va même jusqu'à dire que la lettre "E" était gravée au couteau dans le dos des victimes...auraient-ils inspiré Tarantino pour le fim The Inglourious Basterds?

Ces insinuations ont ensuite été réintroduites dans les années 80 afin de distraire les historiens qui enquêtaient sur le massacre de Kautla, puis de nouveau dans les années 2000.


Le massacre de Kautla (voir carte plus haut) est qualifié en Estonien de Kautla veresaun , Kautla veretöö ou encore Kautla lahing. Ce qui  signifie respectivement et littérallement "sauna de sang (massacre) de Kautla", travail de sang (assassinat) de Kautla" et "bataille de Kautla".

Il s'agit d'une série de meurtres de civils perpétrés en Juillet 1941 par un bataillon d'extermination pro-soviétique qui n'a rien à envier aux massacres SS d'Ourador-sur-Glane ou de Maillé en France par exemple.

Le 24 Juillet 1941, le bataillon procède au meurtre de Gustav et Rosalie Viljamaa à la ferme de Simisalu et brûle le bâtiment. Les jours suivants, le bataillon met à feu et à sang toute la région, tuant systématiquement les civils et brûlant les fermes. Ainsi, la ferme de Kautla fut brûlée par l'Armée Rouge; famille et employés enfermés et brulés vifs. Plus de 20 civils furent ainsi assassinés, la plupart après avoir été torturés.

Fort heureusement, le nombre de civils tués fut réduit grâce à l'intervention du groupe de reconnaissance Erna dont le but n'était pas d'espionner l'arrière des troupes de l'Armée Rouge pour les nazis mais bien de sauver des vies innocentes! Alors qu'ils allaient être encerclés, plus de 2000 civils ont pu s'échapper alors que les engagés d'Erna semaient la panique au sein des lignes russes.

Le Ministre estonien de la défense, Jaak Aaviksoo, pragmatique, avait qualifié les accusations russes de "regrettables" et avait surtout rappelé, comme je m'efforce de le faire dans cet article, que le groupe Erna avait sauvé la vie à des milliers de civils durant le massacre de Kautla.

En réponse à ces inepties, l'Estonie aide la Russie à lutter contre les incendies qui dévastent actuellement le pays. Aucun mot de cela dans les médias russes qui critiquent à tout-va le raid Erna...

Mise a jour Avril 2014:
En 2010, tout comme avec la Crimée en 2014, les instruments de la propagande russes étaient déjà a l’œuvre (RT et RiaNovosti pour ne citer qu'eux) en postant des torchons mensongers visant à placer le mal du mauvais coté et déshonorant les hommes s’étant battu contre la barbarie soviétique.

J'ai volontairement supprimé les liens vers les articles de ces magazines propagandistes car le mensonge ne doit pas être répété car c'est ainsi qu'il germe.

En savoir plus sur Erna:
http://www.estemb.org/news/aid-2114

13 commentaires > Laisser un commentaire :

Audrius a dit…

Eh bien ca a l'air sympa, mais ce sont tout le temps les estoniens qui gagnent... :)
Quant à Ria Novosti, ils n'innovent pas vraiment en la matière, toute manifestation patriotique pour eux c'est du nazisme.

Français en Estonie a dit…

ce sont en effet des habitués! Mais hors de question de laisser passer ce genre de choses!!

Gilles a dit…

Bienvenu au club, Guillaume .....

Selon le principe suivant lequel la meilleure defense c'est l'attaque, accuser les Baltes de nazisme permet a la Russie de faire oublier que, de 1939 a 1941, elle a ete l'alliee de l'Allemagne nazie sur le terrain, permettant ainsi le depecage de la Pologne et l'occupation des Etats Baltes.

C'est comem ca que la Russie reecrit l'histoire.

Gilles a dit…

Si je comprends bien, il n'y aura pas d'article ?

Dommage ..... Car c'est quand meme une constante de la "politique" russe (et de son porte-voix RIA-Novosti)vis-a-vis des Etats Baltes que de crier a la resurgence du nazisme une fois par semaine.

Marianne a dit…

Que s'est- il passé ,pourquoi plus d'article ?

Marianne a dit…

Un autre lien en anglais :
http://www.vm.ee/?q=et/node/5725
(Estonian Ministry of Foreign Affairs)

Français en Estonie a dit…

c'est expliqué au début du post... :) et je n'ai pas le temps; je bosse!

Français en Estonie a dit…

bon, finalement j'ai trouvé quelques heures :)

Marianne a dit…

Je sais que rédiger un post tel que celui ci prend beaucoup de temps en recherches .
Alors ,merci beaucoup Guillaume pour nous avoir donné de ton temps pour nous raconter l'Histoire du massacre de Kaunas et ce qu'était réellement le groupe Erna en 1941 .
Comme tu le dis ,c'est une évidence que tant de pays qui ont combattu le nazisme ,ne pourraient légitimer et participer à cet évènement que représente le raid Erna si la moindre suspicion de nazisme planait sur celui-ci !
Une fois de plus je me demande quand la Russie se décidera-t-elle à rétablir la vérité sur cette dramatique période de l'Histoire ?
J'ai retrouvé quelques photos du monument sur la colline de Müüksi ,nous y étions allés ensemble ,tu peux t'en servir .

Gilles a dit…

Ca valait la peine de "trouver quelques heures". Merci, meme si on aura du mal a contreblancer la puissance de la propagande de RIA-Novosti .....

Français en Estonie a dit…

@Marianne: le massacre de Kautla; pas Kaunas :)

Marianne a dit…

Pardon, gros lapsus ,je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à la Lituanie en voulant écrire Kautla :)

Alexandre Sanguedolce a dit…

Bonjour
Savez-vous où peut-on trouver des ouvrages en anglais (en français je n'y pense pas) sur le JR 200 appelé Finnish boys ?
Merci

Enregistrer un commentaire