29 mai 2009

L'Estonie choisit le schiste bitumineux

Eesti Energia a décidé de construire une usine de production d'huile de schistes dans l'est du pays près de Narva pour un coût d'environ 190 millions d'euros. Celle-ci sera couplée à deux unités de 2x400 MW de production d'énergie.

Ce projet, s'il est censé soutenir l'économie régionale et créer de nouveaux emplois, va plonger un peu plus l'Estonie dans la dépendance "bitumineuse".

Certes le schiste bitumineux est une importante ressource mais la pollution engendrée par sa combustion est élevée (sans parler des cendres) et couteuse. L'Europe a en effet mis en place des quotas CO2 que l'Estonie dépasse allègrement. Non sans mal puisqu'il y a des conséquences financières pour les pays n'obéissant pas aux règles. L'Estonie doit se procurer ces quotas supplémentaires auprès d'autres pays, qu'elle doit bien sûr payer!

Les conséquences écologiques de la combustion des schistes bitumineux sont évidemment importantes. CO2 mis à part, les centrales existantes produisent 4,5 millions de tonnes de cendres par an.

Un système interne de récupération de ces cendres est utilisé et nécessite un nettoyage à l'eau. L'eau usagée est conservée dans des bassins spéciaux. Quant aux cendres, hautement alcalines, elles sont accululées pour former une colline (un peu comme nos terrils), enfin des collines. sur lesquelles il est possible de skier en hiver.

Quant au système de refroidissement de la centrale, il a besoin de l'eau provenant de la rivière Narva arrivant au complexe par l'intermédiaire de 2 canaux.

4 commentaires > Laisser un commentaire :

Remo a dit…

Oil shale vs Shale oil.

Il y a une petite erreur de traduction dans ce post. Eesti Energia a bien en effet décidé de lancer les appels d'offres pour la construction d'une centrale brûlant des schistes bitumineux, d'une puissance restant à préciser (un ou deux blocs de 400 Mw, selon que l'Estonie construira ou non finalement sa propre centrale nucléaire).

Mais ce n'est pas ce projet qui coûte environ 3 milliards de couronnes, soit 192 millions d'euros. C'est la construction d'une usine de production d'huile de schiste (shale oil et non pas oil shale), qui sera ensuite valorisée au même titre qu'un hydrocarbure.

Une centrale de 400 méga pour 200 millions, j'achète tout de suite!

Anonyme a dit…

J'ai un peu de mal à comprendre l'interet de cette nouvelle centrale. Il me semblait avoir lu qu'une centrale était au repos à Narva parce que la consommation d'energie etait faible en été...et aussi pour reduire les depenses courantes. En ont-ils vraiment besoin? Steph

Guillaume a dit…

Merci Remo, le communiqué d'Eesti Energia est plus précis!
C'est en effet l'usine de production d'huile qui est estimée à 3 milliards d'EEK. Le cout des 2 unités est encore en suspens et sera connu à l'issu du résultat de l'appel d'offre.
Je renvoie donc les lecteurs vers (en anglais): http://www.energia.ee/index.php?id=126&L=1&tx_ttnews[tt_news]=1464&tx_ttnews[backPid]=183&cHash=5d777d658e

Remo a dit…

Pour répondre à Steph, il ne s'agit pas d'ajouter une centrale à celles existantes (je parle de la centrale thermique, pas de l'unité de production d'huile de schiste), mais de remplacer, à horizon 2016 je crois, deux unités actuellement en fonctionnement et qui doivent être fermées à cette échéance pour des raisons d'obsolescence (incluant un rendement énergétique déclinant et des performances environnementales insuffisantes).

Enregistrer un commentaire