18 mars 2009

Tallinn éteint les lumières


Tallinn se lance dans les économies de bouts de chandelle.

Les lumières de la ville ont été éteintes tôt ce matin, à 3h27, afin de faire quelques économies. D'autres villes d'Estonie ont commencé à faire de même.

Même si l'on peut enfin espérer que les économies d'énergie deviennent une priorité, ce n'est peut-être pas par là qu'il faudrait commencer. L'aspect sécuritaire, en dépit d'un trafic modéré durant la nuit, doit enter en ligne de compte et mieux vaut appliquer cette décision intelligemment.
Un commentaire de cet article sur BalticBusinessNews précise que les lumières près d'une école à proximité d'une route dangereuse ont été éteintes...

Je trouve cette décision intéressante mais au lieu d'éteindre toutes les lumières, pourquoi pas en éteindre 1 sur 2 afin de conserver un minimum de sécurité.

Ma première remarque faisait part d'économies de bouts de chandelle. Je m'explique.
Les Estoniens ne sont pas vraiment des modèles en termes d'économies (au sens large). Pollution, recyclage quasi-inexistant, gaspillage d'eau et d'électricité... la liste peut être longue.

Bref, il y a un soucis d'éducation mais aussi d'infrastructures (pour recycler notamment).
Mais c'est au citoyen lambda de faire également un effort. Je vis avec des Estoniens depuis presque 2 ans et je m'aperçois que le soucis d'économie n'effleure même pas leur esprit!

Quelques exemples: douches interminables; lumière,télévision ou autres appareils laissés allumés durant la journée bien qu'il n'y ait personne à la maison, utilisation excessive de la voiture; gaspillage d'eau en veux-tu en voilà...

Appliquez cela à tous les foyers de Tallinn et imaginez les économies réalisables avec un vrai programme de sensibilisation dans les écoles, dés le plus jeune âge, puis repris sans cesse tous les ans dans un cours d'éducation civique par exemple (dont les Estoniens auraient bien besoin soit dit en passant car il est bien beau d'être fier de sa Patrie mais encore faut-il savoir pourquoi, connaitre son histoire... ce que de nombreux jeunes gens ignorent dans ce pays).

Revenons à nos lumières. L'idée est un début et démontre enfin une volonté de faire quelque chose de concret. Attendons maintenant la suite avec espérons-le une vraie politique d'économie d'énergie à la clé (je ne cache cependant pas mon pessimiste à ce niveau).

5 commentaires > Laisser un commentaire :

Marianne a dit…

Ce que tu dis est très juste ,il faut faire prendre conscience aux gens qu'éteindre les lumières , ne pas laisser l'eau couler, etc ... est important pour faire des économies d'énergie , mais ce n'est pas toujours facile à mettre en pratique !
En France ,il y a de temps en temps des campagnes médiatiques pour sensibiliser la population , mais je ne connais pas les résultats et l'impact que cela a sur les Français !
Tu as les félicitations de ton père qui est fier de ton comportement ,et ajoute que l'éducation qu'il t'a donnée a porté ses fruits , c'est très positif !
Tu es l'exemple que la sensibilisation et l'apprentissage des enfants dès le plus jeune âge est le seul moyen efficace .Il faut créer des réflexes chez les très jeunes qui apprendront alors à leurs aînés ce qu'on leur aura appris .

Gilles a dit…

Si ca peut vous consoler, je pourrais remplacer Estoniens par Lituaniens et "ecrire" le meme article!

Argument de mon jeune futur ex-colocataire: ca ne consomme rien! (C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je me separe de lui). Mais, comme vous le dites, des riens comptabilises au niveau national ca fait (d'apres les calculs d'un ami Francais specialiste) 50 % de la consommation!

Si on commencait par pouvoir regler le chauffage dans les appartements, si on installait des minuteries a 3 Litas dans les cages d'escaliers, et si on eteignait les lumieres des boutiques (a l'effet dissuasif discutable contre les voleurs)la nuit, on pourrait deja economiser pas loin d'une centrale nucleaire!

Guillaume a dit…

oh oui; le chauffage collectif!
J'ai visité un appartement en Oct ou Novembre dernier, il y faisait au moins 25°!! Je leur ai dit que je ne pouvais pas vivre dans un sauna constant; je crois qu'ils n'ont pas compris...

marianne a dit…

A la maison, on tourne autour de 17 ,18 ° en hiver, ça ne m'étonne pas que tu ne supportes pas quand il fait trop chaud , tu n'as pas été habitué !
Cela ne sert à rien de trop chauffer ,pour ça aussi ,il faut habituer les enfants à ne pas vivre dans un appartement ou une maison trop chauffés .C'est meilleur pour la santé !
Et en plus , on fait des économies !
Quand j'étais enfant , on dormait sans aucun chauffage la nuit , ma mère n'allumait le chauffage qu'à 7h le matin (et l'éteignait vers 22h ), et je n'ai pas été plus malade que les autres .
Par contre , je supporte très mal les atmosphères surchauffées !

Gilles a dit…

Le probleme, du moins en Lituanie, c'est que les jeunes (mon futur ex-colocataire a 24 ans) ont toujours la mentalite qui avait cours lors de la periode sovietique, losque l'electricite ne coutait rien, alors meme qu'il l'ont a peine connue.

Et ce qui en est valable pour les economies d'energie est aussi valable pour le tri selectif des dechats, entre autres choses.

Comme le souligne Marianne, le chauffage est coupe dans l'appartement la nuit (j'ai la chance, dans mon appartement actuel, d'avoir un chauffage individuel). Mais mon futur ex-colocataire doit se rejouir que j'aie decide de me separer de lui (encore que, a une semaine du demenagment, il n'a toujours pas trouve de point de chute: la fameuse "anticipation" lituanienne.....)

Enregistrer un commentaire